Accueil

Quelques repères bien étayés en mesure de faire progresser le débat sur le défi migratoire. Deux exposés préalables: la tragédie du 5 juillet 1962 à Oran, réellement dissimulée pendant un demi-siècle; elle nous éclaire sur l’hégémonie persistante d’une intelligentsia de la Repentance. Pas question de laisser le champ libre à cette repentance dévoyée, c’est l’objet du 2ième exposé.

Bien des personnalités ont contribué à inspirer cet argumentaire. Citons Hélie de Saint-Marc,  plus d’une centaine d’entretiens de 1990 à 2013.

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *